Press enter to start

Seniors, sortez bien chaussés !

Bien se chausser, c’est moins de douleurs aux pieds, moins de troubles de l’équilibre et moins de chutes. Or chez les seniors, des pieds douloureux entraînent une limitation des déplacements et augmentent le risque de chutes.

Porter de bonnes chaussures est donc indispensable passé un certain âge pour préserver l’autonomie et la qualité de vie.

Choisir les bonnes chaussures

Privilégier un bon maintien de la chaussure au pied afin d’éviter de glisser à l’intérieur et de déchausser le talon à la marche. Exit donc les mules et pas question non plus de marcher constamment pieds nus chez soi, cette habitude étant reconnue pour favoriser aussi le risque de chutes de 10% (même si elle peut être utile en rééducation). Les chaussures fermées aux orteils et aux talons évitent également le risque de blessures.
Préférer celles qui permettent d’ajuster le maintien et le serrage à l’aide d’un système de fermeture réglable et facile. Elles doivent être simples à enfiler.
Privilégier le confort avec une empeigne souple (le dessus de la chaussure), dépourvue de couture et de bride inextensible ainsi qu’un intérieur doux, sans couture ni surface rugueuse pour éviter les ampoules et les lésions.
Le talon devrait être de hauteur modérée, pas plus de 3,5 cm, et suffisamment large (de même largeur que le pied) pour assurer une bonne stabilité et éviter les entorses et les douleurs au dos.
Le bout de la chaussure est large et haut pour ne pas comprimer les orteils.
La chaussure doit respecter le volume du pied et permettre le port éventuel d’une prothèse plantaire.
La semelle est épaisse, en gomme, absorbante, antidérapante et éventuellement compensée en cas de déséquilibre postérieur.
À noter que les chaussures de marche respectent souvent la plupart de ces critères de maintien et de confort.

Veiller aussi à la bonne pointure !

Les pieds ayant tendance à gonfler au fil de la journée, l’essayage et l’achat se font forcément en fin d’après-midi.

Trop petites ou trop justes, elles peuvent occasionner des blessures : la bonne pointure dépasse d’1,5 cm l’orteil le plus long. Pour éviter toute surprise, penser à faire mesurer les deux pieds avant chaque achat car ils peuvent ne pas être de même longueur.

Source :
Le magazine de la prévention de l’Union Française pour la Santé du Pied, n°28, juin 2016.
Crédit image : AdobeStock