Press enter to start

La seule offre ACS garantissant l’indépendance des mutuelles

Avec la réforme de l’aide à la complémentaire santé, en juillet 2015, les bénéficiaires de l’ACS ne peuvent utiliser les attestations de leur Caisse primaire que pour financer un contrat retenu par les pouvoirs publics dans une procédure de référencement. Dans les mois précédents, la Fnim s’était déclarée opposée à cette évolution qui ne s’attaquait pas à la véritable cause de défaut de recours à l’ACS, à savoir la connaissance du droit par les intéressés. Comme il a pu le faire sur d’autres sujets, le gouvernement a persisté, écartant toutes les critiques apportées à son projet.

La réforme adoptée, les mutuelles de proximité se sont trouvées placées devant un enjeu majeur. Elles risquaient en effet de se trouver exclues du dispositif, alors même qu’elles comptaient dans leurs rangs un nombre important de bénéficiaires de l’ACS.

La Fnim a pris alors la décision de concourir à l’appel au référencement, au nom de toutes les mutuelles membres d’une structure créée dans ce but, l’UGM-ACS.

Nous avons donc construit une offre originale, Proxime Santé, retenue dans la sélection nationale. Cette offre constitue la seule réponse à l’ACS construite par une fédération, ce qui lui permet d’assurer une indépendance de chaque acteur. Garantissant ainsi aux mutuelles de proximité de ne pas se placer sous l’influence d’un des groupes importants qui pilotent les autres solutions proposées.

Fidèle à sa ligne de défense des mutuelles, la FNIM a voulu placer cet outil au service du plus grand nombre. L’UGM-ACS est donc ouverte à toutes les structures mutualistes désireuses de conserver leur offre ACS, tout en préservant leur indépendance.