Press enter to start

Alcool et grossesse

L’Agence Sanitaire Santé Publique France a mené l’enquête et lancé une campagne d’information pour sensibiliser les Français aux dangers d’une consommation d’alcool durant la grossesse…même pour une consommation ponctuelle et/ou très faible.

Le message « zéro alcool pendant la grossesse » commence à passer. En effet, plus d’un tiers des Français interrogés s’y réfèrent alors qu’ils étaient moins d’un quart à le faire en 2015. C’est toutefois insuffisant, puisque cela signifie encore que deux tiers de Français ne savent pas qu’il existe un danger pour le futur bébé et ce, dès le premier verre.

Une nouvelle campagne d’information durant septembre
Pour promouvoir ce principe de « zéro alcool pendant la grossesse », Santé Publique France a déployé une information avec comme message « vous buvez un peu, il boit beaucoup ». La journée dédiée au syndrome d’alcoolisation fœtale a servi de point de départ à cette campagne.

Encore un quart des femmes enceintes boivent de l’alcool
Même si l’information s’améliore, près d’un quart des femmes continue de consommer de l’alcool durant la grossesse. Or 8.000 enfants naissent chaque année avec un syndrome d’alcoolisation fœtale (forme la plus grave et la plus visible de l’exposition prénatale à l’alcool). Ils seraient toutefois bien plus nombreux à souffrir de troubles causés par l’alcoolisation fœtale sans le savoir. L’agence Santé Publique France rappelle qu’il est possible d’obtenir plus amples informations et de se faire aider auprès de Alcool Info Service (0980 980 930 et http://www.alcool-info-service.fr).

Source :
Vingt Minutes avec AFP : « Les Français pas encore assez conscients des risques de l’alcool pendant la grossesse », 06/09/17, http://www.20minutes.fr/sante/2127799-20170906-francais-encore-assez-conscients-risques-alcool-pendant-grossesse.
Crédit image : AdobeStock