liberté, égalité, fraternité

Menu

Deux Unions de groupes mutualistes

 

Les mutuelles de proximité seront-elles systématiquement exclues du dispositif Aide à la complémentaire santé, ou de la généralisation des complémentaires santé ? Comment pourront-elles répondre aux futures exigences prudentielles et réglementaires ? [1]

Pour l’ACS, seule une quinzaine d’organismes serait retenue au terme d’un appel d’offres qui a été lancé fin décembre 2014.

Certains font de ces deux évolutions le fer de lance de nouvelles campagnes de regroupement. Fidèle à sa ligne politique, la Fnim a recherché les outils permettant aux mutuelles qui veulent conserver leur indépendance de pouvoir être actrices de ces évolutions.

L’assemblée générale de juin 2014 a donc décidé de la création de deux structures fédérales dédiées. La première, UGM ACS a, comme son nom l’indique, vocation à répondre à l’appel d’offres ACS et de répartir l’activité de ce type entre ses membres.

La seconde, UGM Opéra, fournira aux mutuelles membres les outils techniques et les fonctions supports nécessaires à leur développement. Elles pourront, notamment, avoir également l’accès à de nouvelles prestations (notamment en prévoyance).

L’adhésion des mutuelles à ces unions est fixée à la somme symbolique de 100,00 euros pour chacune.

[1Nous rappelons que la Fnim a instruit un dossier juridique qui conclut à l’exclusion des mutuelles du champ d’application de Solvabilité II, (cf articles 5 et 9). Mais, en application du principe de précaution, la Fédération se dote d’un outil permettant aux mutuelles de renforcer leur indépendance et leur développement

Interpellez vos députés pour sauver les mutuelles

 Lire la suite

Des formations pour renforcer les compétences des élus et des opérationnels

 Lire la suite

  • fédération nationale
  • indépendante des mutuelles
  • 4, avenue de l'Opéra - 75001 Paris
  • Tél. : +33 (0)1 55 35 31 21

×