liberté, égalité, fraternité

Menu

Tiers-Payant : il faut le généraliser à tous les acteurs

  8 juin 2015

La FNIM réagit à l’annonce de la création d’une association commune entre trois fédérations d’assureurs complémentaires, la FNMF, le CTIP et la FFSA pour mettre en œuvre et piloter un dispositif de tiers-payant s’intégrant dans le projet de généralisation de ce mode de prise en charge de la santé.

Tout en réaffirmant que cette généralisation n’était pas nécessaire, elle rappelle sa volonté de participer pleinement à la construction d’une solution « complémentaire » de tiers-payant désormais obligatoire. Elle constate avec surprise que le communiqué commun de ces trois fédérations laisse penser qu’elles sont les seules représentantes des organismes complémentaires à pouvoir et devoir intervenir. Ne serait-ce pas là le rôle de l’UNOCAM, malheureusement aujourd’hui souvent réduite à l’enregistrement des décisions gouvernementales ?

Elle rappelle également que la généralisation du tiers-payant s’imposant à tous par la volonté du législateur, il n’appartient pas à quelques opérateurs, fussent-ils majoritaires, d’imposer un modèle de liaison avec le régime de base. Si tel était le cas, cela constituerait, à ses yeux, une entente contraire à la loi.

Pour Philippe Mixe, « il est clair que si nous ne partageons pas l’idée qui prévaut dans cette généralisation, la loi s’impose à tous. Le dispositif de tiers payant généralisé devra donc être accessible à tous les acteurs, sans exclusive. La FNIM a su montrer récemment qu’elle avait toute légitimité et capacité de s’adapter aux grandes évolutions. Elle se propose de le faire une nouvelle fois avec le tiers-payant, comme elle a pu le prouver avec la réforme de l’Aide à la complémentaire santé, un autre volet de l’accès aux soins ».

  • fédération nationale
  • indépendante des mutuelles
  • 4, avenue de l'Opéra - 75001 Paris
  • Tél. : +33 (0)1 55 35 31 21

×