liberté, égalité, fraternité

Menu

Santé : Comment font les autres ?

 

Voilà près d’une dizaine d’années que la France traine un déficit « structurel » de son assurance-maladie qui s’est aggravé depuis 2008 avec l’ajout d’une composante « conjoncturelle ». La lancinante question du déficit de la sécu pèse sur le débat public, compromet la compétitivité et affecte le moral du pays. Si cette situation ne lui est pas propre – certains pays notamment en Europe du Sud font face au même problème – elle n’est pas non plus universelle : la protection sociale en Allemagne a dégagé un excédent de 15 milliards d’Euros en 2011 dont 4 pour la seule assurance-maladie !

Il existe donc des solutions réalistes et viables que peut nous inspirer l’analyse des exemples étrangers. Certains pays comme la Suède ont mené des « réformes de structure » qui ont été parfois délicates mais dont ils engrangent aujourd’hui les bénéfices. Quelles(s) leçon(s) pouvons-nous tirer de ces expériences ?

Telle est la question à laquelle les sixièmes rencontres organisées par le Comité Opéra le 29 novembre 2012 de 09 h à 13 h à la Maison de la Chimie, ont tenté d’apporter des réponses concrètes et documentées.

Les rencontres ont été animées par M. Claude LE PEN, Professeur à l’Université Paris-Dauphine, Président du collège des économistes de la santé

Avec les interventions de

  • Françoise GROSSETETE, Députée européenne,
  • Tove GRÖNBERG, Ambassade de Suède
  • Gaëtan LAFORTUNE, Economiste senior à l’OCDE,
  • Grégoire de LAGASNERIE, Economiste au bureau « Santé et comptes sociaux » de la DG Trésor, Ministère de l’économie et des finances
  • Joëlle HUILLIER, députée de l’Isère, Menbre de la commission des affaires sociales à l’Assemblée nationale,
  • Philippe MIXE, Président de la FNIM.

Retrouvez les notes des sixièmes rencontres du Comité Opéra.

  • fédération nationale
  • indépendante des mutuelles
  • 4, avenue de l'Opéra - 75001 Paris
  • Tél. : +33 (0)1 55 35 31 21

×