liberté, égalité, fraternité

Menu

Philippe NASZÁLYI soutient sa thèse sur la gouvernance de la FNIM

 

Les documents

Initiée en 2004, l’analyse de Philippe Naszályi s’est entièrement appuyée sur les archives originales de la FNIM de 1989 à 2005. Au carrefour des disciplines que sont l’histoire, l’économie et la gestion, l’analyse du doctorant porte sur une double problématique : l’économie sociale constitue-t-elle un mode d’organisation alternative et en quoi le fonctionnement de la FNIM peut-il être considéré comme un modèle type d’un gouvernement d’entreprise remarquable ?

La thèse de Philippe Naszályi, Directeur de la Revue des Sciences de Gestion et Responsable de plusieurs formations en économie sociale à l’Université d’Evry Val d’Essonne, entend analyser en quoi la « démocratie représentative », revendiquée par les fondateurs de la FNIM, devrait être l’élément discriminant entre les entreprises capitalistes ordinaires et les organisations régies par les principes de la mutualité. Autrement dit, en quoi la démocratie réelle, principe fondamental de l’économie sociale, peut-elle être étendue à l’ensemble des organisations. Après quatre années de travaux de recherche, Philippe Naszályi a soutenu publiquement sa thèse, le mercredi 2 décembre à 10h à la Maison de la Recherche en Sciences de l’Homme, 21 quai de la citadelle à Dunkerque.

  • fédération nationale
  • indépendante des mutuelles
  • 4, avenue de l'Opéra - 75001 Paris
  • Tél. : +33 (0)1 55 35 31 21

×