liberté, égalité, fraternité

Menu

Où va la mutualité ?

 

Les documents

Dans ce contexte, la Mutualité se trouve à un moment crucial de son histoire. Pourtant, elle a été incapable de s’opposer efficacement aux réformes successives de la protection sociale. Des réformes et des évolutions dont sa composante numériquement la plus importante à ce jour a été et est parfois ‘’complice’’, contre l’intérêt de ses structures de terrain, et vis-à-vis desquelles elle a été incapable également de proposer des alternatives crédibles, susceptibles de déboucher sur des réalisations concrètes.

Depuis longtemps, la Mutualité est inaudible et confuse…

Confrontée à de nouvelles contraintes (Solvabilité II, chargement de taxes sur les contrats santé, entrée en fiscalité…), elle s’enfonce d’année en année dans des préoccupations managériales qui la détournent de ses adhérents. Avec cette distanciation croissante entre les mutuelles et les mutualistes, elle perd son âme…

De plus, le mouvement de concentration vécu au sein de la mutualité ces dernières années aboutit à une perte des repères pour les mutualistes et à une perte de confiance et d’engagement parmi les dirigeants et les bénévoles.

Désormais, seuls ont voix au chapitre les grands ensembles entrepreneuriaux dont la vocation est devenue exclusivement assurantielle, et les structures de taille plus modeste devraient se cantonner à suivre les desiderata de ces ‘’grands’’, au mépris de leurs spécificités et de leurs adhérents, ce qui n’est pas acceptable. En outre, les pouvoirs publics tirent avantage de ces regroupements car le dialogue leur est ainsi facilité puisqu’il y a moins de protagonistes.

Sans compter sur la concurrence accrue dans le secteur de la complémentaire santé qui conduit nombre de mutuelles à tenter de ressembler singulièrement à des entreprises d’assurance. Ce en quoi elles se trompent lourdement, leur avenir étant au contraire dans l’affirmation de leurs différences.

Il va sans dire : la notion de mouvement solidaire et démocratique s’estompe peu à peu.

Bref, toutes les orientations, règles et contraintes qui s’abattent sur le monde mutualiste semblent faites pour rendre la vie des mutuelles à taille humaine sinon impossible, à tout le moins très difficile...

Des décisions essentielles vont être prises au regard de la protection sociale et de l’organisation du système de santé. La place qu’occupera la Mutualité, avec les charges qu’elle assume, doit être centrale.

On le sait, la protection sociale et la santé (seul secteur échappant à toute régulation mécanique) vont subir des mesures drastiques du fait du poids de la protection sociale dans les déficits et des contraintes européennes.

Nous sommes à l’orée d’une période exceptionnelle du débat politique. Un débat auquel la Mutualité devra prendre part pour défendre, bec et ongles, ses adhérents, dans le cadre de l’économie sociale et solidaire, désormais officiellement reconnue, et dont elle est une pièce maîtresse qui devra être ardemment mise en avant.

  • fédération nationale
  • indépendante des mutuelles
  • 4, avenue de l'Opéra - 75001 Paris
  • Tél. : +33 (0)1 55 35 31 21

×